DOUANE

Transport
Publié le 19 septembre 2019
Douane

Situation

Conformément à l’ordonnance du 24 avril 2019, 2 nouvelles mentions devront apparaître sur vos factures pour toute exportation à partir du 01/10/2019 :

  • L’adresse de facturation (si elle est différente de celle de la livraison)

 

  • Le numéro du bon de commande (si il a été préalablement émis par l’acheteur)

 

Conséquences

Toute infraction aux règles de facturation sera sanctionnée par l’instauration d’une amende de nature administrative.

Comme l’explique le gouvernement, « les entreprises ne respectant pas les règles de facturation s’exposent à une amende fiscale de 15 € par mention manquante ou inexacte.

Toutefois le montant de l’amende ne peut excéder le quart du montant de la facture.
Au 1er octobre 2019, tout manquement à l’obligation de facturation entre professionnels sera puni d’une amende administrative.

Les amendes encourues iront de 75 000 € pour une personne physique et 375 000 € pour une personne morale. Cette amende pourra être doublée en cas de réitération de la faute dans un délai de 2 ans à compter de la 1ère sanction. »

 

Informations officielles

www.economie.gouv.fr

Situation

According to the order of April 24, 2019,  your export invoices should contain 2 new mandatory mentions from 10/01/2019:

 

  • Billing address (if it is different from the delivery address)

 

  • Order number (if previously issued by the buyer)

Consequences

Any breach of the invoicing rules will be penalized by the introduction of a fine of an administrative nature.

As the government explains, « companies that do not comply with the billing rules are liable to a tax fine of € 15 per missing or incorrect mention.

However, the amount of the fine may not exceed one quarter of the amount of the invoice.

From October 1st, 2019, any breach of the billing obligation between professionals will be punished by an administrative fine.

The fines will be € 75,000 for a natural person and € 375,000 for a legal person. This fine may be doubled in case of reiteration of the fault within 2 years from the 1st sanction. »

 

Official text

www.economie.gouv.fr (FR language only)